Ihr Merkzettel: 0 Artikel

Projets d'intégration sociale: Vivre l'intégration - façonner l'avenir ensemble!

Lancement réussi pour le personnel handicapé de l'atelier situé à Nuremberg (WFB) STAEDTLER®

"Travailler ici est super, j'aime ça», explique Helmut Lamprecht du WFB. Il est l'un des douze employés qui travaillent à l'extérieur pour STAEDTLER depuis le 13 Février; il explique notamment ce que ses collègues ressentaient.

Tous sont pleins d'éloges: Tout d'abord, la nourriture - c'est excellent », difficilement comparable à notre atelier". Ensuite, la relation avec le personnel de STAEDTLER, qui a été ouvert et direct depuis le début. Les questions sont examinées immédiatement, ce qui assure la sécurité et inspire confiance - pour les deux parties.

Tous les employés ont leur propre carte d'accès. Même une cuisine séparée comprenant une spacieuse salle de repos a été fourni. Pour les fêtes d'anniversaire, les petites fêtes ou des séances de thérapie: la salle est parfaite.

Un tel enthousiasme sur le nouvel emploi est, bien sûr, également remarqué par les anciens collègues de l'atelier, et un certain nombre d'entre eux se sont inscrits à un stage à STAEDTLER. "Si les choses continuent à aller bien, nous aurons deux groupes sur le site d'ici la fin de l'année", affirme un heureux Reinhold Stiegler, WFB chef de projet.


Coopération avec l'école Friedrich Staedtler

Aide entre voisins

En Avril 2010, l'école locale primaire et le secondaire » Schule im Knoblauchsland »a été renommé après porte-mine fabriqué par Friedrich Staedtler, d'abord mentionné dans les annales de la ville de Nuremberg en 1662. STAEDTLER a maintenu des liens étroits avec cette école primaire voisine depuis de nombreuses années déjà et coopère activement avec elle dans un certain nombre de domaines.

Le changement de nom de l'école constitue à la fois un renforcement et une intensification de ce partenariat déjà existant.

Dans l'effort mutuel d'intéresser les jeunes à l'économie et à les aider dans leur choix de profession future, STAEDTLER donne la préférence aux candidats qualifiés de l'école Friedrich Staedtler quand il s'agit de remplir leurs postes vacants pour des stages et des apprentissages. En outre, la société propose des formations d'entrevue et des visites guidées de l'usine afin de donner aux élèves un aperçu du fonctionnement d'une entreprise industrielle et à les préparer à la vie après l'école.

En parrainant ces activités et d'autres, la société est impliquée dans la région à titre actif à long terme et se sent étroitement lié à ses racines de Nuremberg.


STAEDTLER® soutient la Fondation Nelson Mandela

STAEDTLER soutient la Fondation Nelson Mandela et parraine la publication d'une bande dessinée traitant de la vie et l'œuvre de Mandela. Pour clore cette coopération entre STAEDTLER et la Fondation Nelson Mandela, le directeur général Axel Marx STAEDTLER et Nelson Mandela se sont réunis en Afrique du Sud.

L'objectif de la bande dessinée est de transmettre les principes fondamentaux sous-jacents d'une société libre et un sens de sa propre histoire. Plus d'un million d'exemplaires de la bande dessinée ont été distribués gratuitement en Afrique du Sud - 500.000 dans les écoles, 500.000 comme encarts dans les journaux et 1.000 exemplaires aux travailleurs des mines.

La biographie de M. Mandela est divisé en neuf chapitres, chaque épisode sera publié comme une bande dessinée de 28 pages. Le 5ème épisode de la série Mandela héritage comique intitulé Prisonnier 466/64 est parrainé par STAEDTLER. La bande dessinée décrit la période 1964-1982 au cours de laquelle M. Mandela a été incarcéré à Robben Island.

"La série Madiba Héritage vise à atteindre le jeune public d'Afrique du Sud. Elle retrace la vie de M. Mandela, sa famille et proches camarades dans le contexte de l'Afrique du Sud qui lutte contre le colonialisme, la ségrégation, l'apartheid et la marginalisation mondiale. L'initiative de la bande dessinée fait partie de l'objectif général de la Fondation pour la promotion des valeurs de M. Mandela. " 

Plus facile à lire que les livres classiques, la bande dessinée est destiné à tous au-delà de la portée des autres types de presse écrite en raison de la pauvreté, l'analphabétisme, l'isolement géographique, les barrières technologiques et underdeveloped reading cultures.